Banner

Articles avec le mot-clef ‘Obésité’

Implication de SIRT3 dans la modulation de la masse graisseuse chez des souris obèses ?

Icon Par Rametti Armelle le 18 mars 2011 – 4:47

Les sirtuines sont des molécules qui règulent le métabolisme des lipides et du glucose dans le foie pendant le jeûne et le vieillissement. Chez des souris obèses, il a été montré que l’activité de SIRT3, une sirtuine mitochondriale, est supprimée dans le foie.

Étiquettes : , , , ,

Des extraits de myrtilles inhiberaient la différenciation des adipocytes via la voie de l’insuline.

Icon Par Rametti Armelle le 11 mars 2011 – 4:43

Des expériences in vitro ont montré que des extraits de myrtilles, riches en anthocyanidines (flavonoides) possèdent des effets sur les adipocytes (cellules graisseuses) via la voie de l’insuline qui est impliquée notamment dans l’obésité.

Étiquettes : , , , , ,

La leptine via la sérotonine contrôlerait l’appétit et pourrait avoir des implications thérapeutiques.

Icon Par Rametti Armelle le 11 février 2011 – 4:06

La leptine via le recepteur Htr1a régulerait l’appétit des souris, au moins en partie en inhibant la synthèse et la libération de la sérotonine par les neurones du tronc cérébral, ce qui ouvrirait une voie de traitement possible pour les personnes atteintes d’obésité morbide.

Étiquettes : , , , ,

Traitement de l’obésité : le rimonabant agit-il de la même façon dans les populations asiatique et caucasienne ?

Icon Par Rametti Armelle le 28 janvier 2011 – 12:05

Le rimonabant est un médicament anorexigène contre l’obésité qui induit une perte de poids et améliore les facteurs de risques cardiovasculaires aussi bien dans la population caucasienne que dans la population asiatique. Cependant il possède quelques effets secondaires tels que nausées, vertiges, diarrhées, anxiété, dépression, insomnie…

Étiquettes : , , , ,

L’atteinte des cellules T-gamma-delta de la peau serait liée aux problèmes cutanés chez les patients obèses

Icon Par Vieira Veronique le 28 janvier 2011 – 11:38

L’obésité est associée à une rupture de la barrière épithéliale conduisant à des infections chroniques et une mauvaise cicatrisation des plaies chez les patients. L’hyperglycémie et l’inflammation chronique associées à l’obésité sont responsables de la diminution et de la désensibilisation des cellules T-gamma-delta dans la peau, ce qui rendraient les patients obèses vulnérables aux infections.

Étiquettes : , , , ,

Régulation de l’apport alimentaire : espoirs et limites des traitements de l’obésité.

Icon Par Rametti Armelle le 14 janvier 2011 – 1:24

Changements comportementaux (consommation alimentaire, exercice) et actions préventives au cours de l’enfance semblent être encore pendant quelque temps la meilleure solution pour limiter le surpoids. Les nouveaux traitements aideront les personnes obèses à adhérer à ces changements comportementaux en améliorant leur efficacité pour induire une perte de poids.

Étiquettes : , , ,

L’administration de PYY ou la stimulation de sa production par l’intestin pourrait être une voie thépeutique dans le traitement de l’obésité

Icon Par Vieira Veronique le 10 janvier 2011 – 10:02

Le peptide PYY réduit les apports alimentaire et calorique chez les patients obèses, qui ne semblent pas résistants aux effets de ce peptide contrairement à ceux de la leptine. Son action passerait par la réduction du taux circulant de la ghréline, qui est une hormone stimulant l’appétit. Il semblerait donc pertinent de cibler ce peptide dans les traitements de l’obésité.

Étiquettes : , ,

2010, passage à Godtech

Icon Par Marc Godart le 9 janvier 2011 – 3:42

L’année 2010 a vu la création de cette nouvelle société dédiée à l’étude des maladies neuro-dégénératives, de l’obésité et du diabète. Toutes les pathologies pouvant être reliées à l’alimentation deviennent des voies de recherche au fur et à mesure qu’elles sont assimilées à des épidémies et que le nombre de leurs victimes augmentent sur tous […]

Étiquettes : , , , ,

Obésité : quels sont les effets des polluants stockés dans notre organisme

Icon Par Vieira Veronique le 27 décembre 2010 – 10:55

Les polluants organiques persistants (POP) s’accumulent dans le tissu adipeux chez l’Homme et se retrouvent en plus grande quantité chez les patients obèses. Une perte de poids importante chez ces patients entraîne une redistribution de ces polluants dans le sang où ils semblent avoir un effet toxique.

Étiquettes : , , ,

La neuronatine : un nouveau gène d’obésité

Icon Par Vieira Veronique le 17 décembre 2010 – 9:52

La neuronatine est une protéine nouvellement impliquée dans l’obésité de l’enfant et dans l’obésité sévère de l’adulte.

Étiquettes : , , ,