Banner

Articles avec le mot-clef ‘leptine’

Effets neuroprotecteurs de la leptine et du GDNF dans le système nerveux entérique

Icon Par Aurore le 10 février 2012 – 2:47

Des expériences in vivo ont montré que des changements neuroplastiques dans le SNE provoqueraient la physiopathologie de l’obésité. Or une alimentation de type occidentale pourrait avoir des effets neuroprotecteurs via la leptine et le GDNF en favorisant la vidange gastrique. Cette alimentation pourrait donc être utilisée comme nouvelle approche thérapeutique des neuropathies gastriques et intestinales.

Étiquettes : , , , , , ,

Deux gènes de l’adiposité sont associés au diabète de type II

Icon Par Vieira Veronique le 23 juin 2011 – 10:48

Des variations dans les gènes MSRA et LYPLAL1, deux gènes de l’adiposité abdominale (état gras de l’abdomen), prédisposent au diabète de type II chez l’Homme. Cependant, leurs mécanismes d’action restent inconnus.

Étiquettes : , , , , ,

Effet du baclofen sur la diminution de la masse corporelle chez des sujets obèses humains

Icon Par valentin le 22 mars 2011 – 6:43

Un essai clinique a montré que le baclofen (un agoniste du GABAB) a des effets sur la masse corporelle de sujets obèses humains via un mécanisme d’action qui pourrait être commun avec d’autres agonistes du GABAB utilisés contre des désordres provoquant une dépendance.

Étiquettes : , , ,

La leptine via la sérotonine contrôlerait l’appétit et pourrait avoir des implications thérapeutiques.

Icon Par Rametti Armelle le 11 février 2011 – 4:06

La leptine via le recepteur Htr1a régulerait l’appétit des souris, au moins en partie en inhibant la synthèse et la libération de la sérotonine par les neurones du tronc cérébral, ce qui ouvrirait une voie de traitement possible pour les personnes atteintes d’obésité morbide.

Étiquettes : , , , ,

Régulation de l’apport alimentaire : espoirs et limites des traitements de l’obésité.

Icon Par Rametti Armelle le 14 janvier 2011 – 1:24

Changements comportementaux (consommation alimentaire, exercice) et actions préventives au cours de l’enfance semblent être encore pendant quelque temps la meilleure solution pour limiter le surpoids. Les nouveaux traitements aideront les personnes obèses à adhérer à ces changements comportementaux en améliorant leur efficacité pour induire une perte de poids.

Étiquettes : , , ,

La neuronatine : un nouveau gène d’obésité

Icon Par Vieira Veronique le 17 décembre 2010 – 9:52

La neuronatine est une protéine nouvellement impliquée dans l’obésité de l’enfant et dans l’obésité sévère de l’adulte.

Étiquettes : , , ,