Banner
Effets anti-obésité de l’ocytocine
Godtech Par Aurore le 20 mars 2012 – 2:15

L’ocytocine est une hormone impliquée au cours de l’accouchement et de la lactation mais également dans de nombreuses autres fonctions. En effet, il a été observé chez des souris déficientes en ocytocine et récepteur de l’ocytocine, une obésité tardive, malgré un régime alimentaire normal, laissant penser que l’ocytocine pourrait avoir des effets bénéfiques sur le métabolisme. L’équipe de Deblon et al. s’est donc intéressée aux effets de l’ocytocine sur le métabolisme.

Pour cela, ils ont induit une obésité chez des rats en les nourrissant avec un régime riche en graisses et les ont perfusés avec de l’ocytocine. Ces chercheurs ont ainsi observé que l’ocytocine entraîne une diminution dose-dépendante du gain de masse corporelle, une augmentation de la lipolyse dans le tissu adipeux et de la bêta-oxydation des acides gras ainsi qu’une baisse de la résistance à l’insuline et de l’intolérance au glucose.

Par ailleurs, ils ont également observé que l’ocytocine augmente, entre autres, la synthèse du précurseur de PPAR alpha. Or PPAR alpha régule la bêta-oxydation des acides gras donc ce facteur de transcription pourrait servir de médiateur dans les effets de l’ocytocine ; d’autant plus que l’ocytocine ne présente aucun effet chez des souris déficientes en PPAR alpha.  

Tous ces résultats suggèrent donc que l’administration d’ocytocine pourrait représenter une approche thérapeutique prometteuse pour le traitement de l’obésité humaine et le diabète de type 2.    

Article : Deblon N, Veyrat-Durebex C, Bourgoin L, Caillon A, Bussier A-L, et al. (2011) Mechanisms of the Anti-Obesity Effects of Oxytocin in Diet-Induced Obese Rats. PLoS ONE 6(9): e25565. doi:10.1371/journal.pone.0025565

Répondre à cet article