Banner
Le métabolisme des acides biliaires serait régulé par la source de protéines alimentaires et aurait un effet sur le syndrome métabolique.
Godtech Par Rametti Armelle le 29 juin 2011 – 12:58

Les acides biliaires sont des régulateurs puissants du métabolisme. Il a été montré que les souris traitées par voie orale avec de l’acide cholique sont protégées contre l’obésité induite par l’alimentation, l’accumulation de lipides hépatiques et l’augmentation des niveaux plasmatiques de glucose et de triacyl glycérol (TAG) appelés également triglycérides.

Une équipe de chercheurs (Liaset et al, 2011) travaillant sur le rat a démontré récemment que la concentration plasmatique des acides biliaires pouvait être augmentée en échangeant la source de protéines alimentaires provenant de la caséine par des protéines de saumon (appelées SPH). Ils ont ainsi montré que cette augmentation de la concentration plasmatique des acides biliaires était associée à l’induction de gènes (DIO2, PGC-1a et UCP1) impliqués dans le métabolisme énergétique dans le tissu adipeux interscapulaire brun. Fait intéressant, le même schéma de transcription a été trouvé dans les dépôts blancs de tissu adipeux d’origine à la fois abdominale et sous-cutanée. De plus, ils ont observé, chez les rats nourris avec une alimentation à base de SPH, une augmentation de la dépense d’énergie du corps entier et une dissipation thermique. Ils ont constaté que dans le muscle squelettique, l’expression de gènes cibles de PPARβ/δ (CPT-1b, ANGPTL4, ADRP, et UCP3) avait été induite. Ils ont également montré que les rats nourris avec des protéines de saumon (SPH) présentaient une réduction des niveaux plasmatiques de glucose et de TAG ainsi qu’une baisse des TAG dans le foie.

Leurs données sembleraient donc montrer que le métabolisme des acides biliaires peut être modulé par l’alimentation (du moins chez le rat) et que cette modulation pourrait prévenir et/ou atténuer les caractéristiques de l’obésité et du syndrome métabolique.

Nutritional regulation of bile acid metabolism is associated with improved pathological characteristics of the metabolic syndrome. Liaset B, Hao Q, Joergensen H, Hallenborg P, Du ZY, Ma T, Marschall HU, Kruhoeffer M, Li R, Li Q, Yde CC, Criales G, Bertram HC, Mellgren G, Oefjord ES, Lock EJ, Espe M, Froeyland L, Madsen L, Kristiansen K. J Biol Chem. 2011 Jun 16. [Epub ahead of print]

Répondre à cet article