Banner
Implication de SIRT3 dans la modulation de la masse graisseuse chez des souris obèses ?
Godtech Par Rametti Armelle le 18 mars 2011 – 4:47

Le vieillissement est associé à des troubles métaboliques divers qui peuvent avoir leur origine dans le foie tels que l’obésité, le diabète mellitus de type 2, l’athérosclérose et les stéato-hépathopathies non alcooliques (stéatose et stéato-hépatite).

La stéatose est l’accumulation d’une graisse appelée triglycéride dans la cellule hépatique elle-même et semble avoir un caractère « bénin ». La plus connue des stéatoses est le foie gras de l’oie ou du canard. Il faut noter que l’hépatocyte fabrique ses triglycérides à partir des acides gras et des glucides. Lors d’un régime déséquilibré avec excès de sucre ou d’alcool, il y aura stéatose.

La stéato-hépatite non alcoolique est aussi due à une surcharge en graisse du foie. C’est une maladie le plus souvent asymptomatique mais dont la prévalence est actuellement en augmentation en raison du surpoids de plus en plus fréquent. Son évolution possible vers une cirrhose, dans un faible nombre de cas, confirme l’intérêt de son diagnostic.

Des chercheurs de l’équipe de Choudhury nous rappellent qu’il a été montré auparavant qu’un dysfonctionnement mitochondrial semblerait être impliqué dans des pathologies métaboliques chroniques, caractérisées par une résistance à l’’insuline comme l’obésité, le diabète mellitus de type 2 et le vieillissement.

L’acétylation a été définie comme un mécanisme important pour contrôler le métabolisme de nombreuses enzymes. Ces dernières joueraient un rôle clé dans de nombreuses voies métaboliques incluant le cycle de krebs (Ensemble de réactions chimiques au sein de la cellule qui a pour but de fabriquer de l’énergie à partir des glucides et accessoirement à partir des lipides et des protides), la gluconéogenèse (synthèse du glucose à partir de précurseurs non-glucidiques dans le foie) et la bêta oxydation (principale voie de dégradation des acides gras) dans le foie humain. Cette acétylation est dirigée, en partie, par les sirtuines. Ces dernières règulent le métabolisme des lipides et du glucose dans le foie pendant le jeûne et le vieillissement. Elles permettent de développer des réponses adaptatives à une grande variété de stress, tels la restriction de calories et le stress métabolique. La sirtuine 3 (SIRT3) est localisée dans la matrice mitochondriale, où elle règule les niveaux d’acetylation de nombreuses enzymes métaboliques. Il a été démontré chez des souris normales nourries avec un régime alimentaire élevé en graisses que l’activité de SIRT3 était réduite, que la fonction mitochondriale était détériorée et qu’il y avait une hyperacetylation de diverses protéines dans leur foie. 

En outre, les souris knock-out pour SIRT3 (où SIRT3 est absente) présentent des signes de vieillissement accéléré et un cancer. Une meilleure compréhension des fonctions biochimiques de SIRT3 et de sa régulation dans le foie en conditions d’excès calorique permettrait de mieux appréhender le processus normal de vieillissement et les maladies associées comme le diabète, la stéato-hépathopathie ou le cancer.

Reduced mitochondrial function in obesity-associated fatty liver: SIRT3 takes on the fat. Choudhury M, Jonscher KR, Friedman JE. Aging (Albany NY). 2011 Feb;3(2):175-8.

Répondre à cet article