Banner

Archive de la catégorie ‘Biologie’

SpasPark : une nouvelle manifestation pour les neurosciences

Icon Par Henri Gracies le 3 mars 2017 – 1:06

Cracovie sera en juin prochain le théâtre d’une nouvelle aventure biomédicale : la première édition de SpasPark, Symposium international International sur la neurologie et la neurorééducation des mouvements anormaux (1st International Symposium on the Neurology and Neurorehabilitation of Movement Disorders).



Effets neuroprotecteurs de la leptine et du GDNF dans le système nerveux entérique

Icon Par Aurore le 10 février 2012 – 2:47

Des expériences in vivo ont montré que des changements neuroplastiques dans le SNE provoqueraient la physiopathologie de l’obésité. Or une alimentation de type occidentale pourrait avoir des effets neuroprotecteurs via la leptine et le GDNF en favorisant la vidange gastrique. Cette alimentation pourrait donc être utilisée comme nouvelle approche thérapeutique des neuropathies gastriques et intestinales.

Étiquettes : , , , , , ,

La naringine contre le syndrome métabolique

Icon Par Aurore le 13 janvier 2012 – 12:49

Des expériences in vivo ont montré que la naringine a des propriétés protectrices contre le syndrome métabolique via la voie des AMPK et qu’elle diminue le stress oxydatif.

Étiquettes : , , , ,

Effets anti-obésité des pétoncles et algues brunes

Icon Par Aurore le 14 octobre 2011 – 10:50

Des expériences in vivo ont montré que des phospholipides extraits de pétoncles associés dans une capsule à des lipides extraits d’une algue brune possèdent des effets anti-obésité probablement via la régulation de la dépense énergétique impliquée dans l’obésité.

Étiquettes : , , , , , ,

Des extraits de pétasites japonaises auraient des effets anti-obésité

Icon Par Aurore le 28 juillet 2011 – 2:41

Des expériences ont montré que des extraits de pétasites japonaises (un légume culinaire) possèdent des effets anti-obésité in vitro sur des adipocytes (cellules graisseuses) et in vivo chez des souris obèses suite à un régime alimentaire riche en graisses.

Étiquettes : , , , ,

Prévention d’un dysfonctionnement des cellules beta du pancréas grâce au transfert du gène « insulin-like growth factor 1 (IGF1) » dans une lignée cellulaire de rat

Icon Par Rametti Armelle le 8 avril 2011 – 12:12

Chez les patients atteints du diabète de type 1, les cellules ß des îlots pancréatiques sont pour la plupart complétement détruites. Des résultats récents suggèrent comme nouvelle approche thérapeutique que IGF-1 pourrait être considéré comme un gène candidat dans la thérapie génique pour le diabète de type 1 en régénérant ces cellules ß des îlots pancréatiques.

Étiquettes : , , ,

Le syndrome métabolique en quelques mots

Icon Par Rametti Armelle le 29 mars 2011 – 1:43

Le syndrome métabolique est une « maladie » peu connue mais dont les conséquences peuvent être graves : maladies cardio-vasculaires et/ou diabète de type 2. En France, 6 % des femmes et 9 % des hommes seraient concernés. Aucun symptômes ne décrit spécifiquement le syndrome métabolique lui-même car il est défini par la conjonction de différents facteurs de risque ayant chacun leur symptomatologie.

Étiquettes : , , , , ,

Des protéines ressemblant aux angiopoiétines pourraient être de nouvelles cibles pour le traitement de l’obésité et des maladies liées à l’obésité.

Icon Par Aurore le 28 mars 2011 – 2:57

Une équipe de chercheurs débat sur la possibilité d’utiliser ANGPTL2 et ANGPTL6/AGF (des protéines ressemblant aux angiopoiétines) comme cibles moléculaires pour la prévention et le traitement de l’obésité et des maladies associées à l’obésité.

Étiquettes : , , , , , , , ,

Quel avenir pour les drogues visant le récepteur PPAR dans les traitements du diabète de type II ?

Icon Par Vieira Veronique le 20 janvier 2011 – 9:36

A cause de la récente controverse sur l’antidiabétique rosiglitazone, le développement de médicaments qui ciblent la famille de récepteurs nucléaires PPAR a perdu de sa crédibilité. Cependant, certains continuent de voir la promesse dans cette stratégie.

Étiquettes : , , ,

Diabète de type 1 et thérapie génique.

Icon Par Rametti Armelle le 19 janvier 2011 – 3:10

Les cellules ß des îlots pancréatiques sont pour la plupart complétement détruits quand les patients sont diagnostiqués diabétiques de type 1. A ce jour, le traitement de substitution à l’insuline est encore un des principaux traitements proposé. Cependant, de nouveaux travaux de recherche basés sur la thérapie génique se développent.

Étiquettes : , , ,